NUTRITION

5 Édulcorants naturels pour remplacer le sucre

édulcorants naturels

Sugar is contained in 3⁄4 of our diet. Since it can cause diseases such as diabetes, cavities and obesity, there are more and more alternatives to choose from. Indeed, the food industry now uses other sugars called sweeteners .

This term, also known as a sugar substitute or pseudo-sugar, refers to a substance that imparts sweetness to foods. For example, corn syrup, honey , Erythritol, Xylitol, Coconut sugar, Cane sugar, maple syrup, agave syrup, black molasses, aspartame, etc. Some sweeteners are calorie free. others are lower than table sugar (sucrose), and some sweeter than sugar.

So what are the types of sweeteners  ? Why consume them, and how to consume them? From the point of view of food and bioethics, what are the stakes?

Sweetener Categories

sweetener

Sugar is the most known sweetener in the industry. It has become a real staple in our cups and plates. Consumed variously depending on the culture, it can accompany dishes in Asia and rarely in Africa. Faced with the danger of its excessive consumption, several types of its substitutes  are proposed in order to regulate the consumption of sugar. There are three categories:

  • Natural sweeteners

The  sucrose  is the most famous natural sugar from our diet. It is a disaccharide made up of a glucose molecule and a fructose molecule which are released and absorbed separately after digestion. Sucrose, provided by the extraction of sugar beet or sugar cane juice, has many properties, so it is not just a sweet molecule. In food technology, it is also an essential preservative or texture agent (palatability). It colors, the product, gives shine, and improves the aromas (

Glucose , also called dextrose, is a monosaccharide obtained by the complete hydrolysis of starch. Since it is very similar to sucrose, it can be replaced by many foods that require weaker sweetness than sucrose.

Fructose, also known as left-handed sugar, is a simple sugar naturally present in fruits, honey, stevia (or obtained by hydrolysis of sucrose. The sweetest fructose is stevia (200-400) with more sweet than sucrose Stevia products are strongly recommended ( Erythritol).

  • Mass sweeteners

They can also be called bulk sweeteners , or nutrients. In this group we found isomalt, sorbitol, mannitol and xylitol. These are sugar alcohols obtained from hydrogenated starchy materials or from sucrose; they have a mass effect and can replace natural sweeteners in food without adding other substances. Their advantage is that they are not cariogenic, which is why they are mainly used in sweets and chewing gum without sugar. (

  • Artificial sweeteners

Les édulcorants de synthèse peuvent être appelés édulcorants artificiels ou non nutritifs. On y retrouve, la saccharine, le cyclamate, l’aspartame et l’acésulfame K. Ce sont des imitations chimiques de molécules de protéines et peuvent être ramollies, sans apport calorique.

La seule évocation des concepts comme « chimique » et « synthétique » suscite déjà des interrogations quant à la pertinence de l’usage des édulcorants.

Les édulcorants : pourquoi en consommer ? 

Un certain nombre d’observations suites à diverses études n’encouragent pas vraiment l’usage massif des édulcorants. S’il est vrai qu’ils n’apportent pas de pic glycémie, à l’inverse du sucre, ils ont néanmoins un rôle à jouer dans la stabilité du taux de glycémie. 

  • Ils apportent de la douceur sans augmenter les calories (ou très peu). C’est le rêve d’un amateur de sucre. Cela indique leur présence dans les produits diététiques destinés aux soldats légers ou aux clients qui privilégient la perte de poids.
  • Ils sont plus doux que le sucre. Ceci explique le soin apporté par le fabricant à l’usage. Soit dit en passant, la sensation gustative en bouche d’un édulcorant peut être 400 fois supérieure à celle du sucre avec une douceur qui équivaut à 1. Cependant, une petite quantité suffit pour apporter une forte douceur intense en l’absence de présence du sucre.

 Comment consommer les édulcorants ? 

  • Pour les quantités importantes d’édulcorants (polyols), il n’y a pas de recommandation de consommation, mais la limite ne doit pas être dépassée pour éviter des signes d’inconfort digestif (flatulences, diarrhées) liés à la fermentation ; ces valeurs sont comprises entre 20 et 50 grammes par journée.
  • Pour les édulcorants de synthèse, la dose journalière admissible correspond à la dose qui ne présente aucun risque pour la santé au cours de la vie.  Cette dose ne représente pas le seuil de toxicité, mais un niveau de consommation sans risque. 

Quel édulcorant choisir ?

Les édulcorants de types naturels sont vivement conseillés pour rester en bonne santé. On peut citer parmi eux :

  • Le sucre de coco biologique, qui a un indice glycémique de 35, remplace aisément le sucre dans la préparation des desserts.
  • La stevia qui est 300 fois plus sucrée que le sucre normal, pourtant elle est non calorique. Son index de glycémie est de 0.

Stevia

  • Lucuma, avec un index glycémique de 4, est beaucoup moins sucrée que les autres édulcorants. Lucuma possède également une forte teneur en potassium.
  • Xylitol avec un taux de glycémie de 7, pouvant ainsi être consommé par les diabétiques. Il est également conseillé aux personnes ayant des problèmes dentaires.

Conclusion

Pour conclure on peut dire que les édulcorants artificiels sont 20000 fois plus sucrés que le sucre, mais ne contiennent pas de calorie. Cependant, contrairement au sucre, ils n’ont aucune valeur énergétique. L’un des effets les plus connus des édulcorants, est de provoquer une intolérance au glucose ce qui se rapporte au diabète de type 2. 

Before consuming it, let’s remember that sugar, like any organic and energy constituent, needs to be regulated for better stability and health. However, shouldn’t we choose the less dangerous? 

Did this article help you ? Thank you for leaving your comments !

Laisser un commentaire